TOURNAI

Monsieur Hulot en visite à l’Aca

David Merveille a accueilli François Hulot dans «son» exposition.
David Merveille a accueilli François Hulot dans «son» exposition.-ÉdA

À l’invitation de Mômes Circus, l’École supérieure des Arts a lancé ses étudiants sur les traces du personnage de Jacques Tati.

De nombreux écoliers iront cette semaine à la rencontre de l’univers de David Merveille. Cet auteur s’adresse aussi bien aux enfants qu’aux adultes: ses œuvres s’inspirent des films de Tati et restituent, en dessins, le burlesque des situations vécues par un passant provisoire.

Toits et fenêtres

«Pour créer l’affiche de l’exposition, les étudiants ont dû s’approprier une illustration de David Merveille et la mettre en scène à Tournai " , précise Catherine Lazurlo, professeur à l' Académie des Beaux-Arts.



TOURNAI

En piste avec Mômes circus 

 

Parmi les invités: Xavier Sourdeau et Vincent Leclerc qui évolueront dans des registres différents.
Parmi les invités: Xavier Sourdeau et Vincent Leclerc qui évolueront dans des registres différents.-EdA - 21745880011

TOURNAI - Dans le cadre de son 25e anniversaire, l’école de cirque tournaisienne «Mômes circus» participe à un vaste projet d’intégration impliquant des enfants issus de l’enseignement spécial et ordinaire. Afin de leur permettre de relever des défis susceptibles de gommer les différences.

GFaire du cirque pour gommer les différencesC’est, en réalité, la volonté d’ouverture qui constitue le moteur essentiel de ce beau projet. Ce dernier implique des enfants du home d’accueil de la Communauté Wallonie-Bruxelles de kain, mais aussi ceux de l’école spécialisée «les Co’Kain» juste en face de l’internat, ainsi que deux établissements similaires de l’enseignement communément appelé «ordinaire»: l’Athénée Campin et l’internat Walter Ravez, de Tournai.

festival de cirque en Belgique


© Mômes Circus

Carte blanche à Mômes Circus

Sous le même chapiteau pour gommer les différences

Épilogue réussi pour 50 enfants du «spécial et de l’ordinaire » qui, depuis octobre, partagent leur rêves sous le même chapiteau.

Image de presse L'avenir.net | 25 ans de Mômes circus

Le pari de faire évoluer sous un même chapiteau des enfants issus de deux mondes à priori différents — les enseignements spécial et ordinaire — a été lancé en octobre dernier. Répartis en ateliers, les enfants de l’école des Co’Kain et de l’Athénée Campin, d’une part, des internats Walter Ravez et des Tournesols, d’autre part, ont été initiés à différentes techniques de cirque par deux animateurs de Mômes circus: Xavier Sourdeau et Nathan Tack.